Centres d’imagerie

Injection PRP : On vous explique tout

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Injection PRP : On vous explique tout

L’injection de PRP, ou Plasma Riche en Plaquettes, est une technique utilisée en radiologie pour traiter certaines conditions médicales comme les tendinites et les entorses ou encore pour stimuler la croissance des tissus osseux dans le cas de fractures non consolidées.
Il est important de noter que l’injection de PRP en radiologie est généralement considérée comme un traitement sûr, car le PRP est dérivé du propre sang du patient.

 

Quels sont les avantages de l’injection de PRP ?

 

  • Pas de risques toxiques ou allergiques : Cette intervention est naturelle puisqu’elle est réalisée grâce à votre sang.
  • Une récupération physique accélérée : Souvent utilisée pour les sportifs professionnels, cette méthode permet souvent d’éviter les traitements chirurgicaux et ainsi la convalescence post-opératoire. L’arrêt de l’activité physique est ainsi plus court grâce à une récupération plus efficace et les douleurs plus rapidement soulagées.
  • Soulage l’arthrose débutante : Ce traitement est très efficace pour soigner les douleurs liées à l’arthrose car le plasma va stimuler le métabolisme de réparation et diminuer le catabolisme du cartilage.
  • Soigne les entorses chez les jeunes : Le plasma va permettre de traiter les lésions cartilagineuses traumatiques.
  • Très peu de contre-indications : Les patients atteints de trouble de la coagulation ou encore de lésions néoplasiques évolutives ne pourront pas réaliser d’injection de PRP.

 

Comment se déroule une injection de PRP en radiologie ?

 

Dans un premier temps, vous devez consulter votre médecin traitant qui vous prescrira l’ordonnance pour réaliser ce traitement selon vos lésions. Il déterminera également selon votre situation si cette intervention pourra être prise en charge ou non par l’assurance maladie.

Avant l’injection, assurez-vous d’avoir pris tous les documents nécessaires :

  • la liste des médicaments que vous prenez
  • l’attestation de votre mutuelle en cours de validité
  • votre carte vitale et son attestation papier mentionnant la déclaration d’un médecin traitant
  • l’ordonnance prescrite par le médecin traitant
  • vos résultats d’analyse de sang
  • votre attestation de maladie professionnelle (si besoin)
  • votre attestation d’accident de travail (si besoin)
  • vos anciens examens (si réalisés)

Le PRP est obtenu à partir de la collecte du sang du patient lui-même, qui est ensuite centrifugé durant 3 min pour séparer les différentes composantes, notamment les plaquettes. Les plaquettes sont riches en facteurs de croissance et en protéines qui favorisent la guérison et la régénération des tissus.
Une fois que le PRP est préparé, le plasma est injecté dans la zone ciblée du corps du patient. En radiologie, cette injection sur les lésions cartilagineuses peut se faire sans repérage pour le genou ou bien sous scanner pour la hanche et la cheville. Sur les lésions tendineuses, l’injection est réalisée avec un repérage scanographique ou échographique et peut se faire sous analgésique. Cela permet au radiologue de visualiser précisément la zone d’injection et de s’assurer que le PRP est délivré au bon endroit.
Le traitement est réalisé sous protoxyde d’azote car l’anesthésie locale profonde est contre-indiquée.

Après l’injection, il est exigé de se reposer durant 48h pour favoriser ses effets. Une seule prise de paracétamol vous sera autorisée. Après 21 jours, vous pourrez reprendre des anti-inflammatoires.
Si vous observez un oedème ou bien un gonflement douloureux, appliquez de la glace durant 10 minutes, jusqu’à 3 fois par jour.
Après une semaine, un bilan sera réalisé en consultation ou par téléphone afin de déterminer si vous avez besoin d’une deuxième à troisième injection.

Aller au contenu principal